Bienvenue

 

aux éditions

 

L'Ire des marges

L’Ire des marges est une maison d’édition de littérature contemporaine située à Bordeaux qui a vu le jour en février 2013 et compte aujourd’hui une trentaine de titres à son catalogue.

Nos choix de publications, volontairement éclectiques (romans, nouvelles, théâtre, poésie, expériences d’écriture...), sont toujours le fruit d’une rencontre avec un univers singulier, un regard sur le monde et l’autre que nous souhaitons porter et donner à entendre.

Toute création littéraire part de la marge que constitue la singularité d’une expression, d’une voix.
Notre démarche éditoriale consiste à donner une lisibilité à ces voix d’auteurs, un contenant matériel, une esthétique : l’objet livre, auquel nous attachons une grande importance, et que nous déclinons sous quatre collections :

 

  • Majuscules : Livres cousus collés sous étui ou brochés fabriqués par un imprimeur local qui accueille romans, récits, théâtre et poésie.


Trois collections entièrement conçues et fabriquées dans l’atelier de la maison d’édition hébergent des textes plus expérimentaux :
   

  •     Vies minuscules : récits, nouvelles, feuilletons, textes inclassables, des formes courtes qui proposent des inédits d’auteurs qui ont peu ou pas encore publié. Il s’agit souvent pour eux d’un banc d’essai dans le domaine de la fiction. Avec cette collection, nous souhaitons offrir un lieu de visibilité aux modestes, à tous ceux qu’on appelle invisibles ou subalternes. Les vies minuscules veulent donner à lire des histoires oubliées ou des destins inaperçus. Elles ouvrent un espace pour écrire l’ordinaire, afin que, comme l’écrit Pierre Michon à qui nous empruntons ce beau titre, « un peu de vrai vienne  au jour ».

 

  • CONTREVUES : Poésie, journaux, récits, fictions, pour affirmer un point de vue sur le monde et porter une parole politique.

     

    Contrevue : 

     

    substantif féminin.

     

    1. Vue, pensée 

    (à l’égard de quelqu’un).

     

    2. Point de vue opposé, 

    dans l’optique.

     

    3. Vue de l’autre côté.

     

    Pour avoir la contre partie, 

    la vue de l’autre côté, 

    la contrevue pour ainsi dire (...).

                                            Charles Péguy

 

  •    Comment la parole : un répertoire de textes dans lequel la parole des lecteurs devient un matériau d’écriture pour des auteurs qui s’en emparent.

 


 Il s’agit - avec une conception très simple et le souci de la qualité des matériaux utilisés et de la confection (papier vergé ou Munken, couture au fil de lin rouge) - d’offrir au lecteur des objets uniques, soignés, à des prix raisonnables.

Ce mode de production,  autonome et économe, vient compléter le premier plus traditionnel et permet une grande souplesse, puisque les livres sont fabriqués à la demande.